ShinysHunters

Forum des chasseurs de shinies (SH). Bienvenue !
 
AccueilAccueil  Site SH  Discord  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier récit (Kumi')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quelle note donnez-vous à ce récit.
1/5
10%
 10% [ 1 ]
2/5
0%
 0% [ 0 ]
3/5
40%
 40% [ 4 ]
4/5
40%
 40% [ 4 ]
5/5
10%
 10% [ 1 ]
Total des votes : 10
 

AuteurMessage
Truocerp
Ancien du staff (T)
Ancien du staff (T)
avatar

Masculin Age : 24
Nombre de messages : 1796
Date d'inscription : 04/05/2010
Localisation : Québec
Nombre de Shinies : 36

MessageSujet: Premier récit (Kumi')   Ven 7 Déc 2012 - 22:39

Voici le premier récit que nous avons reçu.

Nous vous invitons, après avoir lu le récit, à voter pour une note sur 5 que vous donneriez à ce récit.

La note ayant eu le plus de vote sera ajoutée dans l'évaluation des textes.

Citation :
- Papy … J'ai froid … !

Le vieil homme endormi sur un fauteuil ouvrit doucement les yeux. Devant lui se tenait une petite fille. Des boucles blondes encadraient ses grands yeux bleus, implorant le vieil homme de se lever.

- Papy !! Mamie dit qu'il faut du bois, pour le feu !!

Du haut de ses 4 ans, la petite Violette essayait tant bien que mal de sortir son grand père de son confortable siège. Une vieille femme, voûtée sur son ouvrage, observait en souriant la scène. L'éclat brillant de ses prunelles trahissait une grande joie de vivre et une bonté chaleureuse.

- Allez Arthur, lèves toi donc, le feu ne va pas se faire tout seul.
- D'accord, tu as gagné rit Arthur, tandis que la petite Violette commençait a lui monter dessus.

Il se leva lentement, prit son manteau, claqua des doigts pour appeler son compagnon de toujours et sortit.

Le froid glacial le frappa au visage, lui faisant monter le rouge aux joues. Devant lui un petit chemin enneigé menait tout droit à une épaisse forêt. Les grands arbres formaient un rempart à la lumière, assombrissant l'orée de ce bois. L'homme leva les yeux au ciel : Les étoiles brillaient, adamantines à l'obscur firmament. L'immensité et la vacuité du ciel ne rendaient que plus assourdissant le silence alentours.

Arthur se dirigea vers la remise, accolée à sa maison, où était entreposé le bois servant au chauffage. Un léger bruit venant de derrière le fit sursauter. Il n'eut pas le temps de réagir que déjà Delcatty, son vieil ami s'élançait dans la nuit. Arthur le rejoignit rapidement.
Il distingua, malgré l'obscurité, le pelage rougeoyant de son pokémon, tournant autour d'une ombre tremblante.
S'approchant, il découvrit un petit Vivaldaim, terrorisé et visiblement blessé. Malgré son âge et son dos perclus de douleurs, Arthur trouva la force de le porter jusque chez lui, suivit par Delcatty visiblement inquiet.

Sitôt le seuil de la porte passé, il s'écriât :

- Aimée, vite, apportes des couvertures. Nous avons un petit blessé.

La vieille femme réagit aussitôt. Déplaçant une pile de livre, parmi lesquels un ouvrage intitulé « Lapalissades et autres vérités, ou l'art de la Tautologie », elle prépara un petit nid douillet devant l'âtre, dans lequel Arthur déposa doucement le Vivaldaim.

Delcatty, protecteur se coucha a ses cotés, léchant doucement sa plaie. Violette, curieuse, demandât :

- Papy … Qu'est ce qu'il a ? Pourquoi il est tout seul ?
- C'est un Vivaldaim ma Violette, il a du se perdre et aura été surpris par la rigueur de l'Hiver.
- Tout seul ? Alors … Il n'a plus de papa ni de maman ? Comme moi ?

Tous se turent. Il y avait maintenant trois ans que le couple avait perdu leur fille et son mari, dans un accident de voiture, à la veille de Noël. Trois ans jours pour jours. Aimée et Arthur avait accueillis leur petite fille et Violette s'était vite habituée a cette vie, étant trop jeune pour vraiment se souvenir de ses parents.

Il était maintenant bien tard, Arthur avait refait une provision de petit bois. Aimée s'était assoupi sur son fauteuil et la petite Violette dormait, confortablement installée entre Delcatty et Vivaldaim. Outre le bruit des respirations, on entendait seulement le grésillement de la vieille radio, qui diffusait un débat. Passionné de politique, Arthur écoutait attentivement les politiciens canadiens débattre de la légitimité de l'appellation « Clause Nonobstant ».

Le petit Vivaldaim avait repris des forces, sa plaie à la patte étant fort heureusement superficielle, les soins prodigués par Aimée avaient suffit à le soulager. Après un copieux repas il s'était endormi, récupérant de sa mésaventure.

Arthur lutta longuement contre le sommeil, perdu dans ses pensées, c'était la nuit de Noël. Puis, épuisé, il prit soin de préparer les cadeaux destinés à Violette et de remettre du bois dans le feu avant de finalement se laisser glisser dans la douce béatitude de l'inconscience.

Il fut réveillé au milieu de la nuit par un bruit de pieds nus courant sur le carrelage. Sortant de sa torpeur, il se redressa et vit Violette, le nez collé a la fenêtre.

- Violette, reviens donc te coucher !
- Papy, c'est le père Noël ! Il y a un de ses rennes devant la maison !
- Qu'est ce que tu racontes ? Encore des calembredaines, des carabistouilles ?? Répondit-il, habitué a l'imagination galopante de la petite.

Néanmoins, intrigué, Arthur se leva et vint à la fenêtre. La beauté du spectacle qui s'offrait a ses yeux lui coupa le souffle. Une forme majestueuse se découpait dans la nuit. La lumière de la lune se reflétant sur la neige éclatante de blancheur conférait au paysage une pâleur fantomatique. L'animal s'approcha, reniflant le sol.
Arthur était aussi abasourdi que Violette était ravie. Ils étaient, l'un comme l'autre, incapable de bouger ou de détourner la tête, subjugués par la magie de ce moment. Soudain, semblant prendre conscience qu'on l'observait, la bête releva la tête. Son regard plongea droit dans celui du vieillard.

Mue par une impulsion soudaine, Arthur s'écartât de la fenêtre et, réveillant sa femme, prit le petit Vivaldaim. Il expliqua rapidement à Aimée ce qui se passait, et tandis qu'elle rejoignait sa petite fille devant la fenêtre, il ouvrit la porte et fit sortir le pokémon.

Ce dernier apercevant l'autre se précipitât dehors en poussant des cris de bonheur.

- Violette, dit Aimée, ce n'est pas un renne du père Noël ma puce, c'est un Haydaim. Ce doit être la maman de Vivaldaim.
- Oh … J'ai vraiment cru que …
- Mais ne t'inquiètes pas. Regardes, le père Noël est déjà passé !

Violette cria de joie en apercevant les paquets au pied du sapin et se précipita pour les ouvrir.
Arthur prit Aimée par la main et lui sourit en regardant les deux pokémon disparaître dans l'ombre de la forêt. Puis ensemble, ils rejoignirent Violette, remerciant ce quiproquo qui leurs avaient permis d'assister à la magie de Noël.
Revenir en haut Aller en bas
 
Premier récit (Kumi')
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils pour achat d'un premier appareil photo
» QUI FUT CREE EN PREMIER?
» Des conseils pour mon premier "reflex"................
» conseils : mon premier ampli Home-Cinema
» Premier love....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ShinysHunters :: Le forum : règlement et convenances :: Concours passés-
Sauter vers: